12 ans après la femme du peuple k-tino signe son retour

12 ans, c’est le nombre d’années que le peuple à passer sans sa fidèle compagne aux formes généreuses, à la voix érotique, aux coups de rein caressant et la sensualité charnelle inégalable.
12 ans c’est le nombre d’années que le peuple a dû se contenter des tristes apparitions de sa douce d’une forte teinte apostolique.

Rien dans ses dires dans ses faits ne laissait croire même dans les rêves les plus fou à un retour, « qui vivra verra » a-t-on coutume de dire, hey bien le peuple verra s’il vivra

Un triste bateau d’espoir anime le peuple ceci lorsque ktino accepte un featuring avec la pala pala women mani bella, mais son absence dans le vidéogramme éteint encore bien des espoirs.

VOICI LA SURPRISE DE L’ANNEE 2018

Même les mediums, encore moins les acteurs de la scène musicale n’auraient pu prédire cette réapparition
LA MAMA, LA FEMME DU PEUPLE, LA POTO POTO WOMAN, K TINO est de retour,
Oui elle est bien de retour, et pas les mains vides, elle dévoile à son fidèle public son dernier titre intitulé WATAFUFU, un vidéogramme signé GUY ZAMBO.
Euphorie, émoie, prennent place chez ses fidèles fans, le peuple est en joie, sa promise de toujours est là, nombreux seront les jours de réjouissances pour festoyer royalement ce retour.

De sa beauté qui insulte le temps, ces 12 années loin de la scène l’ont bien muri, la mama dans son BIKUTSI qui assure et rassure comme toujours, son nouveau single exhume bien cette emprunte qu’elle avait laissé sur la musique camerounaise, le peuple s’enjaille des perles que laissent son inspiration.
Elle n’a rien oublié dans les ingrédients du succès d’une chanson, elle les a tous associés dans ce dernier titre, des pas de danses délicats, des paroles moulées dans le français et le beti, le tous enjambé dans un décor folklorique répondant aux attentes des acteurs qui s’insurge contre a culturalisme.
K tino s’est conjuguer ce rythme, qui est le bikutsi, elle s’est additionnée les tonalités harmonieuses.
Et toujours elle ajoute cette pincée de parole d’une sensualité à faire fondre les cœurs
« Face à face tu me gâte face à face je deviens bébé »
La femme du peule compte bien rattraper ces 12 ans perdus, et ceux avec une ferveur digne d’une épouse dévouée.
Même si ce retour s’soulève beaucoup de questions, arrêtons de nous questionner et profitons de WATAFUFU.

BY RIHANNO MARS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.