IMANE AYISSI: JE PERDS LA RAISON DEVANT UNE BELLE PAIRE DE CHAUSSURE

Lui, c’est un digne fils du 237, par son travail acharné sa dévotion pour ses passions, la rigueur et l’originalité qu’il apporte à chacune de ses créations, il a su se faire une place vénérable, une forteresse de renommée mondiale, une noblesse qui lui vaut le respect de bien des voix !!
Lui c’est Imane Ayissi !!! Dans cet article signé Rihanno Mars découvrez la singularité de son cursus artistique, ses concrétisations, ses refus.

Vous à qui on à fermer beaucoup de portes à cause du racisme, vos blessures d’hier sont elles encore d’actualité aujourd’hui ?

Les blessures qu’on a subies quelles qu’elles soient, sont toujours présentes mais il est important de les dépasser et d’aller de l’avant.

Vous êtes présent sur les plus prestigieux plateaux de mode dans le monde ! quelles sont vos attentes de votre clientèle Camerounaise ??

D’une manière générale, je souhaiterais que les clientes Camerounaises achètent plus de créateurs camerounais, pas seulement moi, au juste prix, sans vouloir toujours des prix plus bas que ce qu’elles acceptent de payer pour des marques étrangères, sous prétexte qu’il s’agit de produits fabriqués ou dessinés par des africains. Je souhaiterais que les clientes camerounaises soient aussi plus attentive à la qualité, mais aussi à l’histoire des créateurs, leurs attentions, les histoires qu’ils racontent à travers leurs collections.

Bien des fois on a vu vos créations illuminer les tapis rouge
Quelle star camerounaise aimeriez vous habiller ?

Je laisse les chanteuses et actrices venir à moi. Si le courant passe et si j’aime ce qu’elle font leur personnalité…etc, je suis toujours heureux d’habiller ces personnalités.

Il vous arrive souvent de porter des vêtements d’autres créateurs ? Si oui de qui ?

Comme je ne produit pas beaucoup de vêtements homme jusqu’à présent, oui il m’arrive souvent de porter des vêtements d’autres créateurs. j’ai pas de vêtements du créateur américain-parisien Rick Owens, dont j’aime beaucoup le tailoring : les vestes, les manteaux… J’ai aussi un peu de Saint Laurent, des pièces anciennes de Lanvin…etc.

Vous êtes l’auteur de plusieurs lignes de vêtements, quelle est pour vous votre plus belle collection ?

J’aime beaucoup Voodoo Mood, comme c’était une collection « image » sans vraiment de visée commerciale c’est sans doute la plus conceptuelle et la plus artistique, mais j’aime beaucoup « Asseulenn » pour les très beaux tissus traditionnels africains, comme les kenté, qu’elle contient et la dernière Karralokga et son côté Couture. Mais pour moi la plus belle collection est toujours la prochaine, celle qui doit venir pour la prochaine saison.

Nombreuses sont vos récompenses, en tant que styliste la quelle pour vous, est la plus significative ?

En fait pour moi les plus belles récompenses sont les reconnaissances de la presse et donc les parutions que j’ai eu dans des magazines prestigieux comme le Elle Français, les Vogue Italie et Grande Bretagne…etc. Mais aussi les commandes des pièces de mes collections par des clientes connaisseuses.

Votre plus gros échec professionnel ?

N’avoir pas réussi à convaincre des investisseurs ou des industriels d’investir dans ma société et ma marque pour permettre son développement au niveau supérieur… Mais j’espère que c’est provisoire….

Beaucoup ne le savent pas mais vous êtes aussi écrivain, comment concilier vous ses deux passions ?

Ca n’est pas facile parce que la mode est très dévoreuse de temps, mais entre deux collections, j’arrive à trouver du temps pour conter des histoires….

Fils d’un père boxeur et d’une mère qui a été sacré miss indépendance en 1960, qui de vos deux parents a le plus influencé vos passions ?

Mes deux parents ont eu un grand importance dans le développement de ma personnalité, mais s’agissant de la mode, c’est ma mère et sa très grande élégance qui m’a le plus influencé. Des silhouettes que ma mère portait pendant mon enfance continuent de m’inspirer aujourd’hui.

Avez vous déjà reçu des distinctions en tant que écrivain ?

Pas de distinction, et d’ailleurs je me considère plus comme un conteur que comme un écrivain. Mais j’ai eu la joie de voir certains de mes contes étudiés dans des écoles en France, c’est pour moi une reconnaissance très importante.

Que répondez vous à ceux qui disent que le swag c’est pour les plus aisés ?

L’allure c’est une question de goût, de personnalité plus que d’argent, même si c’est plus facile d’être élégant avec des vêtements de bonne qualité, créés par des designers. Mais aujourd’hui, en particulier avec le vintage il est possible de se créer une silhouette avec peu de moyens.

Les fanatiques de mode vous considère aujourd’hui comme le KARL LAGARFEL camerounais, quels conseils donnez vous aux jeunes qui souhaitent faire carrière dans le stylisme et le modélisme ?

ETUDIER : apprendre en particulier tous les aspects techniques de la construction des vêtements, le modélisme, comment faire des patrons, la connaissance technique des tissus et comment les utiliser au mieux, l’histoire et la culture de mode. C’est le plus important, la mode ça ne s’improvise pas.

Quel est votre plus gros défi pour cette année ?

Développer ma marque, maintenir mon entreprise à flot est un défi de tous les jours…

Abordons un peu votre côté intime

Confiez nous votre péché le plus élégant !!!

Sans contexte les belles chaussures, je perd la raison devant une belle paire de chaussures…

Imane Ayissi

Merci d’avoir accepter cet entretien !!

Merci de toujours porter très haut le vert rouge jaune

BY RIHANNO MARS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.