DJ zafara: je suis l’ambassadeur du coupé décalé dans la Menoua

«

Petit à petit l’oiseau fait son nid » a-t-on coutume de dire, cette semaine, rapprochons la plume et l’encre de la feuille enfin que ce jeune nous dévoile les prémices de sa passion pour la musique que petit à petit il bâtit avec beaucoup d’amour et de dévotion, cet originaire de la MENOUA porte pour nom d’artiste DJ ZAFARA, son adolescence il la passe entre DOUALA et Dschang, sous l’influence musicale de gros tenant du rythme coupe décalé comme DJ ARAFAT, DEBORDEAU et bien d’autre, à 23 ans seulement, il est l’auteur du titre « niass en decembre », un titre très bien consommé localement, sans plus tardé découvrons ce jeune talent

Blogueur Bonjour DJ ZAFARA et bienvenue sur visarculture

DJ ZAFARA : Bonjour à tous les visartculturiens, je suis très ravi d’être avec vous, et pour vous

C’est quoi votre histoire avec la musique ?

DJ ZAFARA : Dès l’âge de huit ans, j’ai de la passion pour la musique, ainsi je commence à faire des petits ‘’show ‘’ dans les anniversaires et réceptions du quartier, petit à petit je me fais un public de plus en plus large et diversifié, restant sur cette même vague, je sors un premier hit en 2014 intitulé « jalousie », la mauvaise qualité du beat de ce dernier fait qu’il passe inaperçu, mais je ne me décourage pas pour autant, en 2018 le « titre niass en decembre » voit le jour

Pourquoi le titre ‘’niass en decembre’’

Un constat majeur s’impose après la saison festive de décembre, on note un nombre considérable de filles tombées enceinte, c’est donc partant de ce constat la que le titre m’ait donc venu à l’esprit

Qui se cache derrière le beat de ce titre

Pour le beat de ce hit, j’ai travaillé avec M CHEGUE BLAISE, qui est du côté de, c’est DOUALA l’un des meilleurs au Cameroun, il a eu à produire de grand artiste tel nicole mara sergo polo dedi eyango et bien d’autre, pour ce titre j’ai vraiment placé la barre très haute en travaillant avec ce monstre de la musique camerounaise

Et du côté du vidéogramme ?

Déjà pour ce titre, j’ai voulu me présenter au public ma ville natale, ou j’ai grandi, mon équipe et moi pour la réalisation du clip avons choisi les plus beaux coins de la ville de DSCHANG, à savoir le carrefour RONDO, le cenajes, la boite de nuit du mbouoh palace hotel, et le montage du vidéogramme a été réalisé par WESTERNPIC situé ici même à DSCHANG

Quand a eu lieu la sortie officielle de « niass en decembre » ?

Pour la sortie de ce clip mon équipe et moi avons mis les petits plats dans les grands, du côté du manège, avec la présence de nombreux autres artistes locaux, nous avons procédé à la projection pour la toute première fois du clip

Quelle a été la réaction du publique ce soir-là ?

(Rire) nous avons eu un publique nombreux et très variés, nous avons reçu quelque critique, mais ils étaient unanimes au niveau de la qualité et de l’originalité du travail, la preuve le premier jour le vidéogramme a réalisé près de 175 vue sur YouTube et aujourd’hui un mois après la sortie, nous somme à plus de 2600 vues

Faite vous de la musique juste pour vous distraire ?

Pour moi la musique avant d’être une distraction est avant tout un puissant vecteur de sensibilisation et d’éducation, donc à travers ma musique, je compte édifier la jeunesse camerounaise et celle d’ailleurs

À présent travaillez-vous sur d’autres projets musicaux ?

(Soupire)Oui actuellement je suis en studio je prépare des hits que bientôt le monde entier découvrira, je dirais juste au public de se préparer car les titres « tchekele », « whatsap », ou encore « tant pis pour les jaloux » vont tous leur faire danser, je suis aussi attendu pour plusieurs prestations sur Dschang, Bafoussam et Douala à l’occasion de la fête de l’unité nationale.

Avec quelle autres artistes aimeriez-vous faire un featuring ?

J’aimerai bien travailler avec debordeau

Parlons de votre vie privée, DJ zafara est-il marié ?

(Éclat de rire) non, je suis célibataire, mais j’avoue j’ai une petite amie, voilà vous savez tous

À part la musique quelle autres activité exercez-vous ?

Je suis agriculteur, je produis des pommes de terre et des tomates, et quand je ne suis pas dans mes champs, j’adore bien jouer au football, ici on appelle nos petites rencontres la santé ou le deux zéro du dimanche.

A qui aimeriez-vous adresser des remerciements

Je rends grâce au tout puissant pour la force qu’il m’accorde chaque jour, je remercie énormément mes fans, mon équipé de production (mon manageur sao mode mon communicateur leo disign) et mes danseurs de la samori gans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.