La reine blanche : « difficile conciliation entre tradition et mondialisation »

images(6)

Après « foyer polygamique », « la veuve », « la belle-mère » ou encore « ennemis intime » et bien d’autres, Ebenezer Képombia alias Mitoumba nous revient cette fois encore avec une nouvelle galette des plus captivantes : « la reine banche ». Depuis son début de transmission sur la chaine leader canal2 internationale, elle a su s’insérer dans les familles camerounaises, et celle d’ailleurs C’est ainsi que le samedi à 19h30 est devenu le rendez-vous incontournable pour de nombreux camerounais, mais aussi hors de nos frontières.

La réalité telle qu’incarnée par les personnages de la série

Derrière le jeu de rôle de Wilson, nombreux sont les camerounais, ou autres qui se retrouverons, tant ils ont eu à vivre ou vivent une situation similaire au quotidien, ils sont nombreux à se confronter au refus catégorique de la part de leurs parents quant aux choix qu’ils font parfois, alors qu’ils ne demandent que le soutient des leurs pour l’accomplissement de leur destiné.

Z(9)

La situation de la femme blanche, est la même que celle vécu au quotidien par bien de nos filles sœurs et mères, qui se retrouvent rejetées par leur belle famille juste sur le fondement de préjugés sans aucunes valeurs morales.

La reine blanche apparait donc comme un revêtement bien monte de notre contexte africain actuelle

Une histoire bien construite : la reine blanche

En effet un jeune homme du nom de Wilson revient dans son pays d’origine le Cameroun, dans son ouest natal au village sokoundé, après ses études durant lesquelles il a rencontré une femme blanche. A son arrivée au village, Wilson sera confronté à deux difficultés majeures : la première est la venue de cette femme ‘blanche’ qui n’est pas bien vue par certains qui voient en cette union un geste de trahison vis-à-vis d’eux et de la tradition ; la seconde concerne Wilson. Apprenant également qu’il est l’enfant illégitime mais le seul fils du roi de sokoundi, Wilson se voit propulsé comme successeur à la suite du décès de son oncle.

La reine blanche : Entre tradition et modernité

9k=(5)

On ne pourrait que tirer, un coup de chapeau au réalisateur de la reine blanche pour le choix de cette thématique toujours au centre des débats actuels, dans cette nième production cinématographique, le choix de cette thématique vient à point nommé, dans cette société qui se veut de plus en plus envahit par un courant de modernité, je dirais de plus en plus violent, alors un besoin s’impose de réussir l’alliage parfait entre tradition et modernité , la place de la coutume dans la société actuelle, son application dans le temps et l’espace.

Questions marks

Quel sort sera réservé à son épouse ‘la blanche’ ? Les barrières de la tradition pourront-elles être transpercées au poteau de l’amour ? que deviendra cette amour qui as mis les pieds dans ce marécage à présuppositions ?

Retrouvez ‘la reine blanche’ diffusée tous les samedis à 19h30 sur canal2 internationale. Une série ou toutes les situations quotidiennes de la vie sont traitées : tradition, coutume, trahison, amour impossible, conflits, jalousie.

Nos regards se tourne aujourd’hui vers la grande sœur de la reine blanche j’ai nommé HABIBA dans laquelle on retrouvera la star de la web série packgne Muriel Blanche

En tout cas rihanno moi je go sauf que m’installer jusqu’à samedi je wait sur place !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.